Ma Bulle d’Art : Expo de Septembre (2019)…


Si vous suivez un peu mon actu, vous aurez remarqué qu’il n’y a pas eu d’expositions à la Bulle en Juillet et en Août dernier.

La raison ?

Pas envie, pas le temps, pas de raison.

Pourtant j’avais préparé tous les tableaux nécessaires et j’étais même en avance sur mon planning.

Mais à un moment, j’ai réalisé que je travaillais beaucoup pour pas grand chose.

A savoir que les ventes n’ont jamais décollé depuis deux ans que j’expose là bas et que je ne sers à meubler des murs désespérément vides et blancs.

Je ne renie pas mon travail et ne crache pas du tout sur la super opportunité qui m’a été offerte d’exposer là bas mais force est de constater que l’endroit n’est pas vraiment stratégique et que je n’y ai aucune visibilité.

Et de là, il n’en faut pas plus pour que je remette tout mon travail en cause et surtout que je me dise que je n’ai aucun talent.

J’ai donc levé le pied pendant les vacances, d’autant plus que j’ai commencé un nouveau travail au mois d’août, un vrai cette fois ci, du moins, selon les critères de la société qui m’entoure, et que j’ai commencé à avoir moins de temps pour peindre. Et j’avoue que nos finances n’étant pas au beau fixe, acheter de la peinture et des toiles à perte devenait difficile.

Les choses ne se sont pas améliorées depuis, je vous l’avoue.

Le travail en question me prend un temps fou, une énergie considérable et m’apporte énormément de soucis, de larmes et de tensions. J’ai le plus grand mal à me fondre dans une équipe que l’on pourrait croire soudée en apparence mais qui en réalité ne l’est pas du tout et les dissensions entre les individus font que je suis ballotée d’une personnalité à une autre, sans parvenir à trouver ma place et encore moins les réponses à mes questions.

Mais je ne vous ennuie pas plus avec mes histoires personnelles, place à la collection de septembre !

Une collection riche en textures

Tous les tableaux de septembre ont en commun des formats généreux et des textures riches en relief. Un travail vers lequel je m’oriente de plus en plus, mes recherches me poussant à aller toujours plus loin dans le défi de la gravité.

Sur l’ensemble des tableaux présentés ce mois-ci, il n’y avait qu’un seul tableau « ancien » : « L’Oeil du Cyclone ».

Tous les autres ont été spécialement peints pour l’exposition 2019.

On trouve donc dans l’ordre : « La Mousson »

Puis juste à côté : « Camargue »

Puis sur l’autre mur, près de la porte d’entrée :

– le tableau sur votre gauche, dernière création de l’Atelier, n’a pas de nom pour l’instant ni d’article dédié, cela viendra plus tard probablement

« Arbre fleurissant sur soleil couchant », tableau au titre à rallonge

« Le Bateau renversé » ou « la Forge », premier titre que je lui avais donné

« Feux Follet », un tableau mixed technics datant du printemps lui aussi

Et enfin, le dernier tableau accroché pour le mois : « Syracuse ».

Bonne balade au milieu de ces carrés de couleurs !

Je vous donne rendez vous au mois de novembre car, une fois encore, faute de temps, il n’y aura pas de nouvelle exposition à la Bulle pour le mois d’octobre.

De plus je prépare une exposition publique cette fois ci pour fin octobre qui aura lieu à Val-de-Fier, organisé par une association de la région, ainsi qu’une autre exposition pour novembre à Aix-les-Bains, mais je vous en reparle plus tard.

A bientôt !

Amicalement,

Isa